Les adoptions sont réalisées sous contrat associatif. Le chat / chaton est placé identifié par puce électronique, la stérilisation est obligatoire aux 6 mois (reproduction interdite, elle est donc déjà faite pour les chats de plus de 6 mois). Nos chats sont déparasités (traités contre les vers et les puces), ils ont reçu les divers soins auxquels ils sont souvent confrontés en tant qu’anciens chats errants (soins contre coryza, teigne, gale d’oreilles, etc…). Sauf quelques uns, nos chats ne sont pas vaccinés.

Nous demandons 90€ de participation aux frais vétérinaires (identification et stérilisation (si réalisée chez notre vétérinaire) incluses). Pour nos chats qui ont été vaccinés (typhus et coryza), nous demandons une participation financière de 40€ supplémentaires, soit un total de 130€. Ce montant, il faut être clair, couvre rarement l’intégralité des dépenses effectuées sur chaque chat pris en charge par l’association, mais il nous aide et il responsabilise l’adoptant puisqu’il adopte ainsi un chat stérilisé, identifié et soigné.

L’adoption se déroule en 2 temps : une première visite pour rencontrer le chat au domicile de la famille d’accueil ; la seconde visite est l’adoption, chez l’adoptant ou chez la famille d’accueil, au choix de cette dernière. Le jour de l’adoption nous demandons à l’adoptant de nous présenter une pièce d’identité, un justificatif de domicile et d’être en possession d’une cage de transport.

Nos chats ne sont pas testés, sauf si leur état de santé l’a requis. Beaucoup de chats FIV ou FELV peuvent vivre très longtemps, voire ne jamais déclencher la maladie. Nous ne souhaitons pas leur coller une étiquette, qui diminuera leur chance d’être adopté. Grâce à la stérilisation, à la vaccination (FELV) et en prenant les mesures d’hygiène de base (nettoyage des litières et des gamelles) le risque de transmission à un autre chat se trouve être quasi nul.
Si un de nos chats doit être testé et s’avère être FIV ou FELV positif, il va de soi que nous ne pratiquons pas l’euthanasie (sauf s’il est très malade, en fin de vie et dans de grandes souffrances). Il sera proposé à l’adoption, comme les autres chats, dès que son état de santé le permettra, et évidemment cette singularité sera indiquée sur sa fiche.

Suite à des réservations qui au final ne se sont jamais concrétisées, nous ne réservons désormais plus aucun chat.